Catégories
Coin littérature Papiers

Lettre à Olivier Marchal

Lettre à Olivier Marchal

  • Ghouri Yazid, 23 ans, tué le 15 décembre 1982 par un commerçant, membre de l’association « Légitime défense » à Gonesse.
  • Abarra Mimoun, 20 ans, assassiné le 23 janvier 1983, atteint par cinq balles de 7.65 tirées par deux hommes à moto, à Ajaccio.
  • M’raidi Nacer, 18 ans, blessé le 4 février 1983 à Châtenay-Malabry, par le brigadier Lapeyre et maintenant paralysé.
  • Aouimer Abdelka der, 18 ans, blessé à Montreuil par un policier le 12 mars 1983, outre Abdelka der, plusieurs jeunes maghrébins résidant à Montreuil sont blessés par balles tirées des fenêtres des cités HLM.
  • Dhamani Djamel, 19 ans, blessé par un inconnu, le 15 avril 1983, place Victor Bellaud à Villeurbanne.
  • Rabih Kamel, 27 ans, assassiné après avoir été lacéré à coups de couteau au cours d’une rixe entre stagiaires à Laval, en avril 1983.
  • Djaïdja Toumi, 20 ans, président de l’association « SOS Avenir Minguettes », blessé à l’abdomen d’une balle tirée par un policier, le 17 juin 1983 à Vénissieux, dans la banlieue de Lyon.
  • Messogh Moussa, 19 ans, tué par un vigile le 17 juin 1983 en présence de trois policiers en service à Livry-Gargan.
  • Saga Ali, 24 ans, blessé par balles place des terreaux à Lyon, le 24 juin 1983.
  • Mechta Saïd, 44 ans, tué le 25 juin 1983 à Rieux (Oise) par le propriétaire qui voulait l’expulser de son logement, le défunt laissera huit orphelins.
  • Abd Nabi Zigh, 15 ans, blessé à l’abdomen d’une balle, dans une cité HLM à Argenteuil, le 27 juin 1983.
  • Lettad Kamel, 17 ans, grièvement blessé au ventre à coups de serpette par un commando de trois racistes, le 28 juin 1983 à Meudon-la-Forêt.
  • Medjari Hadj, 20 ans, tué par deux gendarmes à Draguignan « tentative de fuite », menottes aux mains le 7 juillet 1983.
  • Ouannes Taoufik, 9 ans, tué par balles le 9 juillet 1983 par René Algueperse, surveillant à la RATP, dans la cité des « 4000 », à la Courneuve. Avant Taoufik, deux jeunes maghrébins des « 4000 » sont blessés par balles également tirées des fenêtres de la cité.
  • Layachi Khadi, 24 ans, grièvement blessé par un policier avec son arme de fonction en dehors de ses heures de service, le 9 juillet 1983 à Tourcoing.
  • Kamel, 15 ans, blessé par deux balles de 9mm tirées d’une fenêtre d’une cité HLM de Tourcoing en juillet 1983.
  • Benali Youcef, 19 ans, blessé le 11 juillet 1983 à Pont, ainsi qu’un autre jeune, Smain Slimani, 20 ans qui faisait partie d’un groupe de maghrébins.
  • Ouanès Abdelkader 17 ans, blessé à l’épaule par un inconnu, d’un coup de fusil, le 12 juillet 1983 à Saint-Dizier.
  • Ghemeri Hamid, 19 ans, blessé à l’abdomen d’un coup d’épée par deux hommes, le 15 juillet 1983 à Noisy-le-Sec.
  • Benlarbi Abdelkader, 23 ans, tué le 15 juillet 1983 à Paris par deux policiers après une intervention à la suite d’une agression commise avec deux de ses camarades.
  • Kirim Saïdi, 17 ans, blessé par balles à la tête par un inconnu le 17 juillet 1983 à Saint-Ouen.
  • Benkhellil Ahmed, 17 ans, assassiné le 20 juillet 1983 à Grenoble, quartier des trois Cloîtres.
  • Rebahi Mohamed, 11 ans, blessé par un coup de feu à Nancy, quartier du Haut du lièvre en juillet 1983.
  • Badiane Massamba, 12 ans, blessé à la tête à l’aide d’une carabine à plomb, cité des « 3OOO » à Aulnay.
  • Amouri Abdelkrim, 29 ans, décédé à l’hôpital de Cergy-Pontoise, victime d’une agression commise par des inconnus, le 27 juillet 1983.
  • Le 27 juillet également, une « pavillonnaire » tire sur un groupe de jeunes enfants habitant la cité de transit, cité du petit Drancy.
  • Djennane Salah, 9 ans, blessé par balles par un inconnu, cité des Francs Moisins, à Saint Denis, le 28 juillet 1983.
  • M’hamed Thamin, 40 ans, assassiné le 30 juillet 1983, quartier des Brotteaux, à Lyon.
  • A Saint Denis, cité des Courtilles, le 31 juillet 1983, deux enfants sont blessés par balles, on retrouve un arsenal chez le « sheriff » de la cité.
  • Itim Djamel, 19 ans, et Kherkour Djamel, 23 ans sont tués par un cowboy de la banlieue, surveillant bénévole (ancien vigile) armé d’une carabine 22 long rifle, à la suite d’un cambriolage survenu le 9 août 1983 à Montreuil………..

Cher Olivier, j’avais 20 ans, j’arrête là.

Cette liste est tirée de l'ouvrage La marche : Traversée de la France profonde de Bouzid Kara et Farid L'Haoua, paru dans la collection Sindbad / Actes Sud.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.